FORMATION PEINTRE

Loin de l’image d’«activité à la portée de tous» qu’en donnent les émissions de décoration et de bricolage, le travail de peintre exige une large palette de compétences. D’un coup de pinceau ou de rouleau sûr et précis, ce professionnel applique des couches de fond, des peintures ou des vernis sur les divers composants d’un bâtiment: murs, plafonds, sols, boiseries ou encore fenêtres. Il pose également des papiers peints, des tissus et d’autres revêtements muraux. Au préalable, il aura pris soin de lessiver, décaper et poncer les surfaces à traiter, de mastiquer les trous et de protéger les éléments qui ne doivent pas être peints. Qu’il repeigne des volets en atelier, qu’il travaille à la finition de nouvelles constructions ou à la rénovation d’habitations, ou encore à l’extérieur sur des façades, le peintre a pour objectif de protéger et d’embellir un édifice. Une entreprise menée à bien grâce à sa grande habileté manuelle, son organisation, sa minutie et son sens aigu des couleurs.

1/2

Formation professionnelle initiale
 

Durée 3 ans (CFC), 2 ans (AFP)

Formation pratique 4 jours / semaine en entreprise

Formation théorique 1 jour / semaine en école professionnelle

 

Possibilité d’obtenir une maturité professionnelle pendant ou

après la formation initiale (CFC) qui ouvre les portes des HES,

avec ou sans examen.

Formation supérieure

Certificat de chef de chantier 1 an et demi en emploi

Brevet fédéral de contremaître 1 an et demi en emploi

Diplôme fédéral de maîtrise 1 an et demi en emploi

Conditions de travail

5 semaines de vacances

Salaire minimum 3 ans après CFC, plus de Fr. 5’000.–/mois

41 heures de travail / semaine

Retraite anticipée dès 62 ans

A noter que le genre masculin est utilisé comme générique, dans un souci de lisibilité.

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White Twitter Icon